Projet Projet de préservation du domaine forestier du mausolée du héros national BIO GUERRA dans la commune de Bembèrèkè et de la forêt sacrée de Sinabaarou dans la municipalité de Parakou
Projet Projet de préservation du domaine forestier du mausolée du héros national BIO GUERRA dans la commune de Bembèrèkè et de la forêt sacrée de Sinabaarou dans la municipalité de Parakou
APC de Baoura2 :
Le village de Baoura2 (commune de Bembèrèkè), est situé à environ 119 Km de Parakou sur la route inter-Etat Cotonou-Malanville. Le domaine de l’APAC de Baoura2 couvre une superficie d’environ 15 hectares et abrite le mausolée du héros national BIO GUERRA situé au pied de la colline sacrée "Baourasanni", dernier bastion de la résistance de BIO GUERRA aux colons français. Cette colline sacrée abrite également un lieu de culte traditionnel dont elle porte le nom. Le domaine de l’APAC de Baoura2 abrite également une source d’eau intarissable appelée "Kpassikinin" provenant de la même colline.
A l’image de l’ensemble du terroir de la commune de Bembèrèkè, la principale culture de rente de la population autochtone de Baoura2, est le coton qui, depuis plusieurs années appauvrit les écosystèmes, favorisant ainsi l’amplification du phénomène de la désertification sur le site de l’APAC de Baoura2.

APAC de Guinlérou :
D’après le Plan d’Aménagement et de Gestion Simplifié (PAGS) de la forêt sacrée de Guinlérou, initié par le Projet d’Intégration des forêts Sacrées dans le système des Aires Protégées (PIFSAP) réalisé en 2012, la forêt sacrée Sinabaarou de Parakou est un écosystème constitué de forêt dense. Elle a une superficie de 2ha03 a 05 ca. Elle est située dans le quartier de Tourou 4, précisément dans le village Guinlérou à environ 10km de la commune de Parakou. On y pratique le culte de la divinité Sinabaarou. Elle est caractérisée par Milicia excelsa Diospiros mespiliformis, Khaya senegalensis, Dracena arborea. Cette forêt sacrée n’échappe pas à la dégradation généralisée des écosystèmes remarquée au Bénin. Les facteurs potentiels identifiés sont : le surpâturage, les fréquents feux de végétation tardifs, l’extension des zones d’agglomération etc. l’actualisation du PAGS et sa mise en œuvre permettrons d’inverser cette tendance de dégradation.

Ainsi, les facteurs édaphiques constituent une menace pour l’exploitation durable des ressources naturelles en général et compromettent le développement et l’épanouissement des populations autochtones des deux APACs dans le contexte actuel de la pandémie COVID-19.
Globalement, le projet visera l’objectif de restaurer les différents écosystèmes (terrestre, montagneux et aquatique) présents sur les sites et promouvoir l’écotourisme durable adapté au contexte de la pandémie du COVID-19 par le développement des activités culturelles et ludiques génératrices de revenus sur le site de l’APAC de Baoura2 et de celui de Guinlérou.

Des sensibilisations par des canaux appropriés ainsi que des actions d’aménagement et de valorisation autour des trois écosystèmes (terrestre, montagneux et aquatique) retenus dans le cadre de la présente idée de projet auront donc des impacts positifs sur le plan environnemental, économique et social pour les riverains, et impactera ainsi le développement des deux localités. Aussi, la mise en œuvre de ce projet permettra de réorienter les populations riveraines vers des activités génératrices de revenus respectueuses de l’environnement en vue d’une gestion durable des écosystèmes.

Couverture humaine et spaciale :
Les bénéficiaires directes du projet composés d’artisans locaux autochtones sont estimées à 700 personnes (500 à Baoura2 et 200 Guinlérou). Ils seront constitués en association socio-professionnelles en tenant compte de l’aspect genre et participeront à la détermination du mode de gestion durable des réalisations. La taille moyenne de chaque association est de 20 personnes issues de familles différentes soit au total environ 300 familles.
Le projet s’étendra sur une superficie d’environ 17Hectares dont 2ha03 a 05 ca pour l’APAC de Guinlérou. Il couvrira 5 villages riverains et un (01) quartier de Parakou.
En dehors des personnes directement concernées, l’impact du projet sur la préservation de l’écosystème profitera à des milliers de familles des villages environnants à travers son effet duplicateur.

Principaux résultats attendus :
Résultats APAC Bembèrèkè :
- Le mode de gouvernance et de gestion des APACs est amélioré ;
- Les espèces de flore et de faune sont mieux conservées sur le site de Baoura2 ;
- L’accès au site de chaque APAC est matérialisé et attrayant :
- La pandémie du COVID-19 est mieux maitrisée par tous les acteu
 

Project Snapshot

Grantee:
ONG Su Dom Se
Country:
Benin
Area Of Work:
Biodiversity
Grant Amount:
US$ 36,000.00
Co-Financing Cash:
US$ 26,701.00
Co-Financing in-Kind:
US$ 11,311.00
Project Number:
BEN/ICCA/-GSI-COVID/2021/08
Status:
Currently under execution

SGP Country office contact

Mme Evelyne Armelle GUIDIGBI
Phone:
+229 21313045
Email:

Address

Zone Residentielle-Lot No. 11
BP 506 Cotonou