Amélioration de la situation socioéconomique des jeunes et des femmes à travers le développement de l’entrepreneuriat autour des activités génératrices de revenus avec prise en compte de la protection de l’environnement, dans la commune de Bogo
Amélioration de la situation socioéconomique des jeunes et des femmes à travers le développement de l’entrepreneuriat autour des activités génératrices de revenus avec prise en compte de la protection de l’environnement, dans la commune de Bogo
Au Cameroun en général, et dans la région de l’Extrême – Nord en particulier, les activités agro pastorales occupent une importante place dans la subsistance de la quasi-totalité des familles. Dans le département du Diamaré, et plus précisément dans l’arrondissement de Bogo, zone ciblée par le projet, les cultures de céréales (mil rouge, sorgho, riz et maïs) et de légumineuses (arachide et niébé), ainsi que l’élevage (bovins, ovins, caprins et volailles) et l’artisanat constituent la base de l’économie. Cette zone a la particularité d’accueillir chaque année, des bœufs en transhumance venant des pays voisins tels que le Tchad, le Nigéria et la République Centrafricaine.
Malgré tous ces atouts, du fait de l’accroissement démographique et de la forte pression anthropique exercée sur les parcelles cultivables, ces dernières ont perdu leur productivité. Les pratiques de conservation des sols sont limitées et ne constituent pas une réelle préoccupation pour la majorité des populations cibles. Cette baisse de la productivité est également due aux effets du changement climatique qui sont malheureusement ignorés de la majeure partie de la population. Ces effets se caractérisent dans la zone par l'instabilité climatique. Les pluies sont irrégulières, de courte durée, et arrivent généralement de manière inopinée, ce qui perturbe fortement le calendrier agricole. L'assèchement progressif du milieu peut s'expliquer par la progression du désert qui est favorisée entre autres par la coupe abusive du bois de chauffe. Quelques initiatives de reboisement ont été entreprises dans la zone à travers « l’Opération Sahel Vert », menée par le Ministère de l’Environnement, mais n’ont pas été suffisantes pour améliorer la situation. Actuellement, on peut dire que la végétation naturelle a disparu de la plupart des cantons de Bogo. L’encroûtement des sols dus aux pratiques anciennes de feux de brousse, l’extension des pâturages, les perturbations climatiques et l’érosion sont responsables de la dégradation de la qualité de sols, la diminution de leur productivité et de l’appauvrissement de la biodiversité.
Par ailleurs, les femmes et les jeunes de l’arrondissement de Bogo, constituent comme partout dans la région de l’Extrême-Nord, les catégories les plus vulnérables. Elles n’ont pas accès facilement aux ressources tels que la terre, et ceci crée des frustrations, surtout au sein des jeunes qui se voient obligés de quitter les villages pour se rendre dans les grandes agglomérations (Yaoundé, Douala) à la recherche de l’emploi. Pourtant, des opportunités d’entrepreneuriat existent localement, pour peu que ces femmes et jeunes soient organisés autour des activités porteuses. En effet, le reboisement entrepris par le passé par Ministère de l’environnement avait été favorablement accueilli par la population. Cette action peut bien être poursuivie par ces jeunes et femmes au point de se professionnaliser dans le domaine. D’autres activités génératrices de revenus peuvent également être ciblées et menées par ces catégories de personnes en vue de leur positionnement au sein de la communauté. C’est la raison pour laquelle le projet d’amélioration de la situation socioéconomique des jeunes et des femmes vise globalement à contribuer à l'amélioration des moyens de subsistance et du bien-être des jeunes et des femmes de la commune de Bogo à travers le développement de l’entrepreneuriat autour des activités génératrices des revenus qui prennent en compte les aspects environnementaux.
 
Loading map...

Project Snapshot

Grantee:
INADES FORMATION CAMEROUN
Country:
Cameroon
Area Of Work:
Climate Change Mitigation
Land Degradation
Grant Amount:
US$ 25,405.00
Co-Financing Cash:
US$ 9,315.40
Co-Financing in-Kind:
US$ 7,621.69
Project Number:
CMR/SGP/OP6/Y5/CORE/SAHEL/2019/03
Status:
Satisfactorily Completed
Project Characteristics and Results
Significant Participation of Indigenous Peoples
Dans le cadre du projet ‘’Opération Sahel vert’’ mis en œuvre par le ministère de l’environnement, les populations avaient été fortement mobilisées pour la plantation des arbres. La sensibilisation des communautés se faisant avec l’appui des traducteurs en langue locale.
Policy Impact
La mise en œuvre du projet ne se fera pas de manière isolée. C’est pour cette raison que les autorités administratives et traditionnelles, les collectivités territoriales décentralisées seront des réels partenaires à ce projet, et pourraient être disposées à apporter des appuis matériels et financiers pour la pérennisation du projet. En plus, le projet visant le positionnement de la femme et des jeunes au sein de la communauté, cette position peut favoriser leur implication dans la sphère politique de leur commune (poste de conseiller municipal).
+ View more
Indicators
Biophysical
Number of innovations or new technologies developed / applied 1
Empowerment
Number of CBOs / NGOs participated / involved in SGP project 4
Biophysical
Hectares of land sustainably managed by project 2
Livehood
Number of individuals (gender diaggregated) who have benefited* from SGP project 150

Grantee Contact

M. DAKGNA Abel
Phone: +2.37 22 29 13 82
Fax: +237 22 29 30 24
Email: abeldakgna04@yahoo.fr
 

Address

Antenne de Maroua
Maroua , Extrême-Nord , BP : 167

SGP Country office contact

Ms. Mpeck Nyemeck Marie-Laure
Email:
Mr. Fogué Aimé Kamga
Phone:
(237) 22 20 08 00/22 20 08 01
Email:

Address

c/o UNDP Office, P.O. Box 836
Yaounde