Régénération de mangroves et mobilisation des populations particulièrement des femmes et des communautés autochtones dans la conservation de ces écosystèmes à Lokoundjé
Régénération de mangroves et mobilisation des populations particulièrement des femmes et des communautés autochtones dans la conservation de ces écosystèmes à Lokoundjé
Le projet consiste à la restauration d’écosystème de mangroves dans la commune de Lokoundjé avec l’implication des communautés locales en particulier les populations Bakola/Bagyeli (pygmée) dans toutes les étapes du projet. Le projet est constitué de deux volets : la restauration des écosystèmes de mangroves dans les zones problématiques qui seront identifiées avec les populations et les ONG locales, sensibilisation et renforcement des capacités des populations en particulier celles des femmes, des jeunes et des populations Bakola/Bagyeli dans une utilisation et gestion durable des écosystèmes de mangroves. Le projet vise l’implication des femmes, des jeunes et les populations autochtones en les appuyant pour qu’ils jouent pleinement leur rôle dans le développement local.

Les écosystèmes de mangroves à Lokoundjé subissent des pressions énormes liées à plusieurs activités humaines notamment la coupe abusive de bois, l’exploitation pétrolière, le déversement des produits chimiques et l’urbanisation. Or, les mangroves influent directement la quantité et la qualité des ressources en eau tout un fournissant des moyens de subsistances aux populations locales. La dégradation de mangroves fait subir les effets de changements climatiques non seulement au niveau local, aussi au niveau régional. Par ailleurs, l’absence de sensibilisation des populations quant à la préservation des mangroves et l’absence de dialogue entre les populations et les acteurs de la conservation contribuent à la dégradation des écosystèmes de mangroves.

Le projet soumis propose donc comme mesure d’urgence de restaurer les écosystèmes de mangroves de Lokoundjé par une campagne large de plantations de 10 hectares et d’impliquer les populations dans la gestion durable des mangroves.

La FEDEC, les ONG locales et les coopérants volontaires de l’ONG canadienne, Cuso International, accompagneront les populations dans la mise en œuvre et l’évaluation du projet. Le renforcement des capacités des populations en particulier les femmes et les Bakola/Bagyeli seront au cœur des démarches du projet.

Le projet répond aux composante 1 (conservation communautaire du paysage/matin) et 6 (promotion de l’inclusion sociale) de la Stratégie du Programme National SGP Cameroun pour la 6ème Phase Opérationnelle.
 
Loading map...

Project Snapshot

Grantee:
Fondation pour l’Environnement et le Développement au Cameroun
Country:
Cameroon
Area Of Work:
Biodiversity
Climate Change Mitigation
Grant Amount:
US$ 25,000.00
Co-Financing Cash:
US$ 4,000.00
Co-Financing in-Kind:
US$ 63,000.00
Project Number:
CMR/SGP/OP6/Y4/CORE/BD/18/02
Status:
Satisfactorily Completed
Project Characteristics and Results
Capacity - Building Component
Après des évaluations participatives avec les potentielles bénéficiaires du projet pour identifier leur besoin en terme de renforcement des capacités. Il est clairement ressorti et sera pris en compte dans la mise en œuvre de ce projet et son budget les axes de formations suivent au profit des bénéficiaires directs du projet à savoir la formation aux techniques alternatives de fumage de poisson ; la formation à la mise en place d’une plantation agro- forestière et une formation aux activités de reboisement des mangroves.
Gender Focus
De manière générale dans notre zone d’intervention, et notamment dans les communautés Bakola/ Bagyeli les hommes et les femmes s’investissent mutuellement pour besoins alimentaires, de logement et de santé. Dans le cadre de notre projet des formations nouvelles seront apportées et nous espérons environs 33% de femmes présentes à la formation sur le reboisement car elles semblent ne pas être trop portées vers la plantation d’essences ligneuses.
+ View more
Indicators
Biophysical
Number of globally significant species protected by project 1
Biophysical
Hectares of globally significant biodiversity area protected or sustainably managed by project 4
Biophysical
Number of innovations or new technologies developed / applied 1
Empowerment
Number of women participated / involved in SGP project 100
Livehood
Number of individuals (gender diaggregated) who have benefited* from SGP project 200

Grantee Contact

Ms. Anne Virginie Edoa
Phone: +237 222 21 44 06 / 673 86 26 44
Email: fedec_cam@yahoo.fr
 

Address

Elig Essono Rue : CEPER, en face de l’ANAFOR
Yaoundé , Centre , BP: 3937

SGP Country office contact

Ms. Mpeck Nyemeck Marie-Laure
Email:
Mr. Fogué Aimé Kamga
Phone:
(237) 22 20 08 00/22 20 08 01
Email:

Address

c/o UNDP Office, P.O. Box 836
Yaounde