Amélioration de la gestion des espaces boisés par la valorisation des détritus végétaux locaux en vue de la production de biocombustible pour les ménages par les femmes de la localité de Bogo.
Amélioration de la gestion des espaces boisés par la valorisation des détritus végétaux locaux en vue de la production de biocombustible pour les ménages par les femmes de la localité de Bogo.
Depuis la révolution industrielle du XIXe siècle, la croissance économique à l’échelle mondiale et nationale est intimement conditionnée par l’accès à l’énergie qui constitue pour ainsi dire, le moteur du développement. De ce fait, les ressources pétrolières ont été fortement sollicitées pour approvisionner les industries et les ménages dans le monde ; Pourtant les hydrocarbures sont des ressources non renouvelables qui s’épuisent rapidement du fait de la forte demande, causant ainsi une hausse exponentielle du prix des hydrocarbures et la réduction drastique de l’accès des populations à l’énergie, particulièrement dans les pays en voie de développement d’Afrique Subsaharienne. Dans ces derniers, l’utilisation du bois de chauffe comme source principale d’énergie domestique est une pratique généralisée, mais également non durable puisque les ressources ligneuses s’épuisent suite à la déforestation accrue et la désertification.
Au Cameroun, la zone écologique soudano-sahélienne comprend principalement deux régions, le Nord et l’Extrême-nord ; En 2010, la population y était estimée à 5 530 643 habitants (Source : 3ièmeRGPH-2005) ; La croissance démographique observée dans l’ensemble de la zone soudano-sahélienne accentue la pression sur les ressources naturelles de ses écosystèmes fragiles, notamment pour l’approvisionnement des ménages en bois de feu, source d’énergie calorifique.
Dans ce contexte, il devient plus que nécessaire d’explorer et de rentabiliser de nouvelles sources d’énergie qui puissent être durables, peu polluantes, avec un minimum d’impacts négatifs sur la santé et l’environnement. Il est particulièrement important que ces alternatives puissent utiliser des moyens locaux pour être moins chers et accessibles à tous ; Enfin, il faudrait que lesdites alternatives puissent à la fois permettre la préservation des écosystèmes naturels et répondre efficacement à la demande énergétique afin de contribuer à booster efficacement le développement socio-économique de nos régions, de nos communautés dont, celle de Bogo.
Avec une population estimée à 95 230 habitants dont 46 543 hommes et 48 687 femmes (Source : 3ième RGPH- 2005), la localité de Bogo présente un climat tropical de type Soudano-sahélien avec une saison sèche qui va de mi-Septembre à Avril. Les températures oscillent entre 25°C - 35°C et une saison des pluies qui dure sensiblement cinq mois (Mai à Septembre), avec une température moyenne d’environ 35°C et une pluviométrie de 500-700mm en 50-60jours. Le sol est constitué en majorité d’argile et des limons mais aussi les sols sableux et hardés ou sols stériles.
Dans le cadre de la problématique de l’accès à l’énergie couplée au souci de préservation de l’environnement dans la localité de Bogo, nous entendons développer et produire des combustibles à base de déchets agricoles inutilisés pour répondre à la forte demande en énergie calorifique domestique dans la localité de Bogo et diminuer de ce fait, la pression anthropique sur les ressources ligneuses des écosystèmes naturels.
A cet effet, la mise en œuvre de ce projet pilote dans la localité de Bogo concourt aux objectifs et à la stratégie COMDEKS de Bogo notamment par la diversification des ressources et moyen d’existence pour accroitre le bien être par des activités alternatives et la diversification des types de production (S1),la mise en place systématique des foyers améliorés (S2), la promotion et l’autonomisation de la femme par l’apprentissage de petits métiers et la mise à disposition des micro crédits (S5), la sensibilisation des populations surtout les jeunes dans leur comportement vis-à-vis de l’environnement (S6).
Ce projet pilote de production de biocombustible naturel au profit des ménages à partir de déchets issus de l’agriculture locale fait suite à un travail mené avec succès au Sénégal, pays d’Afrique Subsaharienne dont les écosystèmes possèdent de manière générale, à peu près les mêmes caractéristiques que ceux de la zone soudano-sahélienne Camerounaise. C’est ainsi que dans le cadre d’une initiative de valorisation de la biomasse d’une espèce aquatique envahissante du fleuve Sénégal (Typhaaustralis), l’équipe du projet avait récolté et traité la matière végétale de l’espèce suscitée pour en faire des granules combustibles. La technique utilisait le soleil pour le séchage des plantes récoltées, un broyeur à marteaux pour leur transformation en fines particules, un système de vaporisation pour l’humidification et une presse rotative pour la production en continue de granules, qui constituent le combustible fini.

Nous nous proposons de reproduire le concept de cette initiative en l’adaptant au contexte de la localité de Bogo par l’utilisation de certains déchets agricoles inutilisés qui abondent dans la localité. Il s’agit d’éléments tels que les coques d’arachides, les gousses vides de niébé, les épis égrainés de maïs, les tiges sèches de maïs, mil, sorgho, les plants séchés de coton après récolte, les balles de riz, Etc.
Les équipements utilisés dans le processus de production de Biocombustible tel que nous l’envisageons sont essentiellement disponibles localement au Cameroun. Ceci afin de ne pas risquer des coûts de maintenance prohibitifs par suite de la nécessité d’importer des pièces de rechange. Il s’agit aussi d’équipement ayant fait la preuve de leur fiabilité par une utilisation courante de longue date.
 
Loading map...

Project Snapshot

Grantee:
ASSOCIATION HORIZON INFO
Country:
Cameroon
Area Of Work:
Land Degradation
Grant Amount:
US$ 32,340.00
Co-Financing Cash:
Co-Financing in-Kind:
US$ 29,253.00
Project Number:
CMR/COMDEKS/2014/01
Status:
Satisfactorily Completed
Project Characteristics and Results
Emphasis on Sustainable Livelihoods
-Mise en place d’une unité industrielle de production de biocombustible et pépinière villageoise. - Au moins 50 emplois directs et indirects créés dans la localité. - Appui à la mise en place d’une Coopérative de femmes en charge de la production et de la commercialisation du biocharbon - Microcrédits et promotion des Activités Génératrices de Revenus au profit des femmes
Capacity - Building Component
Formation des responsables des associations et GICs féminins: A la production de Biocombustible et à la fabrication de foyers améliorés. En techniques de production des plants ; En comptabilité simplifié et gestion du groupe ; A l’élaboration d’un plan d’affaire et d’un Plan de développement
+ View more
Indicators
Empowerment
Number of CBOs / NGOs formed or registered through the SGP project 30
Biophysical
Hectares of land sustainably managed by project 12
Livehood
Number of households who have benefited* from SGP project 70

Grantee Contact

Ms. FADIMATOU Hassimi
Phone: (237) 99 85 14 13/75 81 40 85
Email: horizoninfocam@yahoo.fr
 

Address

Quartier du plateau,
Garoua , B.P : 1184

SGP Country office contact

Ms. Mpeck Nyemeck Marie-Laure
Email:
Mr. Fogué Aimé Kamga
Phone:
(237) 22 20 08 00/22 20 08 01
Email:

Address

c/o UNDP Office, P.O. Box 836
Yaounde