Elevage de case des caprins dans quatorze (14) villages du terroir de Tamalolo en faveur des femmes les plus vulnérables pour les aider à s’adapter aux effets des changements climatiques
Elevage de case des caprins dans quatorze (14) villages du terroir de Tamalolo en faveur des femmes les plus vulnérables pour les aider à s’adapter aux effets des changements climatiques
Le terroir de Tamalolo composé de quatorze (14) villages se situe dans la partie nord de la commune de Tanout. Il est dans une zone aride. Tamalolo a été identifiée par le programme d’action nationale d’adaptation aux changements climatiques (PANA) comme la zone la plus vulnérable de la région de Zinder aux effets néfastes des changements climatiques. Les pluies sont rares (moins de 250 mm par an), elles sont males réparties dans le temps et dans l’espace. Les vents qui soufflent pratiquement toute l’année provoquent la formation des dunes de sable et des glacis qui envahissent les terres de production. La production agricole devient aléatoire avec un déficit céréalier presque d’une année sur deux. Les effets néfastes des changements climatiques sont perceptibles. Les femmes et les enfants en sont les principales victimes. L’élevage des caprins est une activité ancienne des femmes du terroir de Tamalolo. Au delà de la résolution des problèmes économiques et sociaux, l’élevage des caprins permet aux femmes en année de crise alimentaire de contribuer à l’entretien familial. Cependant les sécheresses récurrentes de ces dernières années aux quelles s’additionnent les effets des changements climatiques, une bonne partie du cheptel de la zone est décimée. Le niveau de pauvreté des femmes de Tamalolo, ne leur a permis de reconstituer leurs caprins. La pratique d’autres petites activités féminines telles que le petit commerce (vente des beignets, des condiments, de la boule, de la paille, de bois de chauffe etc), n’a pas permis aux femmes d’avoir un substitut à l’élevage des caprins. C’est pour répondre à cette préoccupation que l’ONG N’NIYAT de concert avec les femmes du terroir de Tamalolo a élaboré ce dossier de projet. L’option des caprins pour aider les femmes vulnérables de Tamalolo, se justifie du fait que l’élevage des caprins est une activité bien connue des femmes et aussi les caprins locaux s’adaptent mieux au contexte de la zone. Il s’agit ici de "la chèvre du sahel".
Le projet prévoit les activités suivantes :
-Des campagnes de sensibilisation des populations et particulièrement des femmes sur les effets des changements climatiques,
-Reunion communautaire pour déterminer des critères objectifs d’identification des femmes les plus vulnérables devant bénéficier des caprins,
-Identification des femmes vulnérables, en moyenne vingt (20) femmes par village soit un total de deux cent quatre vingt (280) femmes pour les quatorze (14) villages, ce qui représente vingt cinq pour cent (25 %) de l’ensemble des femmes dans un premier temps,
-Appui à l’organisation des femmes en groupements féminins (GF) qui doivent accompagner le processus de mise en œuvre du projet. Il sera mis en place trois groupements féminins dont un (1) par zone (zone Tamalolo, zone Gourandé et zone Tiggart)
-Mise en place des modalités d’acquisition et de gestion des caprins (25% de coût des caprins sont remboursables dès la première année pour que ce fonds permette à d’autres femmes de bénéficier de l’opération et progressivement élargir le groupe de bénéficiaires,
-Formation de trente (30) femmes membres des bureaux de trois (3) groupements féminins en vie associative et gestion des stocks d’aliment bétail,
-Formation de deux cent quatre vingt (280) femmes en techniques de conservation des fourrages (paille et sous produits agricoles),
-Construction de trois (2) boutiques d’aliments bétail (BAB)
-Achat et mise en place son de blé sous forme d’un stock initial d’aliment bétail composé de 17 tonnes de son de blé et de 17 tonnes de gains de cotons. Ce stock permet de couvrir une période de 2 mois (mais -juin) qui correspond à la période de soudure critique pendant laquelle les caprins ont besoin de complément d’aliments. Pour permettre la reconstitution du stocke et la durabilité de l’opération, les aliments bétails seront vendus aux femmes bénéficiaires des caprins à un prix modéré dont le montant et les procédures de remboursement seront arrêtées de commun accord avec les femmes.
-Achat et remise aux femmes des caprins,les caprins seront payés sur les marchés locaux en présence des représentantes des femmes bénéficiaires et l’agent de service de l’élevage. La remise des caprins aux femmes se fera sur la base de tirage au sort et en séance publique du village.
-Traitement en premiers soins vétérinaires à l’achat des caprins
-Formations de vingt huit (28) femmes bénéficiaires des caprins (deux par villages) à l’identification des symptômes préliminaires des maladies courantes pour qu’elles puissent au besoin rapidement déclarer le cas au près du service vétérinaire de Tanout.

 
Loading map...

Project Snapshot

Grantee:
N'NIYAT
Country:
Niger
Area Of Work:
Community Based Adaptation
Grant Amount:
US$ 46,430.00
Co-Financing Cash:
US$ 414.00
Co-Financing in-Kind:
US$ 4,740.00
Project Number:
NER/CBA/2010/03
Status:
Satisfactorily Completed
Indicators
Biophysical
VRA1: Vulnerability to present climate change hazards 10
Biophysical
VRA2: Efficacy of coping mechanisms to current climate risks 10
Biophysical
VRA3: Vulnerability to future, anticipated climate hazards 10
Biophysical
VRA4: Efficacy of coping mechanisms in face of projected climate change 10
Biophysical
VRA5: Magnitude of barriers to adaptation 10
Biophysical
VRA6: Sustainability of project intervention 10
Biophysical
VRA7: Development of adaptive capacity beyond the scope of the project intervention 10

Grantee Contact

Mr Alassane YOUNFA
Phone: +22796284938
Email: ayounfa@yahoo.com
 

Address

Ibrahim Wanaka representant ONG:94402678
Tanout , Zinder ,

SGP Country office contact

Mr. Bassirou DAN MAGARIA
Email:

Address

Avenue Mali Bero à coté de la station TOTAL
Niamey, CUN, B.P. 11207